Frankenstein

DESCRIPTIF

Théâtre, objets, opéra de poche
Après Les Misérables, la compagnie Karyatides s’attaque au chef-d’œuvre fantastique de Mary Shelley. On y retrouve leur univers d’objets hétéroclites, accompagné cette fois d’une chanteuse lyrique et d’un pianiste.

Raconter les classiques de la littérature avec quelques poupées, des bustes en plâtre et trois bouts de ficelle ? Les comédiennes-metteuses en scène Karine Birgé et Marie Delhaye de la compagnie Karyatides s’y attellent depuis plusieurs années avec finesse, poésie, et un sens très sûr de l’image. Après Les Misérables et Madame Bovary, c’est sur Frankenstein que se sont penchées les deux fées, réunissant sur scène deux comédiens, une chanteuse lyrique et un pianiste.
L’histoire est celle du docteur Frankenstein, qui, bouleversé par le décès prématuré de sa mère lorsqu’il était enfant, se met en tête de ressusciter les morts. Lorsqu’il y parvient, il ne sait pas que son tour de force va le mener droit vers l’abyme… Frankenstein, le démiurge en blouse blanche, est un homme blessé qui ne saura pas aimer la créature qu’il a engendrée, la transformant en « monstre » ; telle est l’histoire déchirante que nous conte Mary Shelley. Sur scène, Victor Frankenstein, sa mère, sa sœur, des scientifiques, la créature, défilent parmi d’autres et racontent, commentent, vivent, souffrent, rient. Si ce roman gothique est traversé par des questions très actuelles, de la bioéthique au transhumanisme, c’est surtout les aspects fantastiques du roman qu’ont voulu mettre en valeur les Karyatides dans leur adaptation tout en clair-obscur. Quant à leur B.O., lyrique et iconoclaste, elle va de Verdi et Rachmaninov à… Céline Dion ! Un décalage pertinent qui révèle toute la modernité de cette œuvre.

Frankenstein

Théâtre La passerelle 137 Bd Pompidou 05010 Gap

Tél. : 04 92 52 52 52

Adulte : à partir de 12 € (de 12 à 23€).

Ouverture :

Du lundi 30 mars au mercredi 1er avril 2020 à 19h.

Langues parlées :