Musée Museum Départemental

Charles-Louis d'Abon

Cet ingénieur-militaire, colonel du génie en retraite, fut nommé par décret impérial de Napoléon, maire de Gap en 1813. Son portrait est conservé au Musée Muséum des Hautes-Alpes à Gap.

Le 5 mars 1815, lors du passage de Napoléon à Gap, Charles-Louis d’Abon, qui regardait l’expédition de Bonaparte «comme tout à fait aventurée», ne dissimulant pas que«tout ce monde courait à sa perte», n’accepta de rendre visite à Napoléon qu’à la troisième demande faite par le général Bertrand. Durant l’entretien Charles-Louis d’Abon et son conseil municipal évitèrent, en réponse aux questions posées par Napoléon, de se servir des qualificatifs de Sire, de Majesté, d’Empereur. Interrogé, par Napoléon, sur ce qu’il pensait de son retour, il aurait répondu « je crois qu'il est malheureux pour la France comme pour vous. »

Mais quelques jours après, il prit fait et cause pour Napoléon. «Louis XVIII sur le trône, il brûlait son encens à ses pieds, comme sans doute il l’avait fait sous l’Empire ; ce malheureux roi tombé, monsieur d’Abon se prosternait devant le nouveau soleil dans l’espérance que ses rayons darderaient sur lui.»écrivit le secrétaire du préfet Harmand.

Charles-Louis d’Abon démissionne de sa fonction de maire en octobre 1815.

Charles-François Ladoucette

En 1802, Napoléon Bonaparte, désigne comme préfet des Hautes-Alpes, un jeune administrateur de 29 ans, Charles-François Ladoucette. Nommé baron d’Empire, ce dernier occupe le poste jusqu’en 1809.

Dans l’entretien avec Pierre-Antoine Farnaud, le 6 mars 1815, Napoléon affirme «Le département lui doit beaucoup». Farnaud évoque l’Ecole centrale et le Muséum de Gap dans l’ancien grand séminaire, l’ouverture des routes du Montgenèvre et du col de Cabre ainsi que les découvertes archéologiques de la ville romaine de La Bâtie-Montsaléon. Et Napoléon de conclure : «Le caractère particulier de son administration fut l’utile et le merveilleux».

Une statue de Ladoucette, sculptée par Jean-Esprit Marcellin fut élevée à Gap le 23 septembre 1866.  

Un bronze du préfet Ladoucette, réalisé par Eugène Louis Le Quesne est visible au Musée Muséum départemental des Hautes-Alpes.