Anecdotes

Le rêve du préfet

Le 3 mars à la fin du déjeuner, le préfet Harmand apprend que Napoléon à débarqué.

Dans la nuit du 3 au 4 mars, le préfet fit un rêve épouvantable qui le teint en éveil une partie de la nuit.

«J’ai rêvé, dit-il, que j’étais dans un combat, luttant contre des gens qui ne faisaient aucun quartier.Bonaparte était avec eux ; m’ayant aperçu, il vole sur moi, portant un glaive à la main, moi j’étais armé d’un poignard.Nous avons couru l’un sur l’autre et nous nous sommes battus à outrance en nous terrassant et en nous roulant tantôt dessus, tantôt dessous lorsque ma femme réveillée par mes mouvements m’a tiré de ce rêve affreux».